Village de pêcheurs

Nouveau

Pêche Matinale À La Poutine Dans Le Cros de cagnes

J’ai été plutôt occupé cette semaine et il reste encore quelques jours. Je vous  disais vendredi que je reviendrais vers vous dès mon retour de la session de photo avec les pêcheurs du Cros de Cagnes, mais j’ai été débordé depuis. Et je penses que ce sera ainsi pour quelques semaines encore. Mais je tenais absolument à écrire cet article suite à une expérience aussi intéressante.

J’avais donc prévu une rencontre avec les pêcheurs du Cros de Cagnes pour mardi matin dès 5h30. Comme d’habitude j’avais passé en revue tout le matériel la veille. La météo semblait excellente quoi que peut-être un peu frisquet et légèrement venteux. Mais c’est pas si mal quand on pense que nous sommes toujours en mars !

Il faisait nuit noire quand j’ai quitté la maison pour me rendre au stationnement du Cros. J’étais le premier à m’y garer. Le village commençait déjà à s’animer doucement et à ma grande surprise la plupart des pêcheurs s’étaient déjà rassemblés devant l’église St-Pierre. Certains étaient même déjà sur les galets. Tous avaient l’air bien réveillés et souriants, discutant entre eux comme si l’horloge indiquait 14h. Ces hommes sont incroyables. Ils sont donc venus à moi en me serrant la main tout en se racontant leurs activités du week-end. Nous devons donc attendre les premières lueurs du jours avant de mettre à l’eau les bateaux et débuter la pêche. Il y a eu 3 rondes de pêche mardi. J’ai observé et photographié la première depuis la rive pour ensuite monter à bord d’un des bateaux. L’homme qui m’invita à bord est celui avec qui j’avais discuté vendredi dernier et qui m’avait gentiment proposé de les rencontrer au petit matin. À cette heure, le ciel et la mer forment à eux seuls un paysage magnifique. Je vous laisse en juger par vous-même en regardant les photos.

Mais ce qui est le plus fascinant dans tout ça, ce sont les pêcheurs eux-mêmes et leurs bateaux. Il s’agit de petits bateaux (des pointus) et deux hommes forment une équipe. J’ai certainement passé un bon moment à prendre les photos, mais plus particulièrement les conversations que j’ai pu avoir avec eux. Je n’arrive pas à l’expliquer, je suis comme ça et je n’ai pas de mérite particulier, j’adore tout simplement les histoires que les gens « vrais », les gens qui ont travaillé dur toute leur vie, ont à raconter. Ils sont notre héritage  de connaissances, peu importe où l’on se trouve sur cette planète, et la plupart d’entre eux sont fiers de nous raconter leurs histoires, la façon dont ils vivaient, ce qu’ils ont fait, etc. J’ai beaucoup de respect pour ces gens-là.

Cette poignée de pêcheurs sort encore en mer de nos jours, mais ce n’est plus une nécessité pour eux. Ils le font encore et encore parce qu’ils l’ont fait pendant des décennies et y trouvent toujours une vraie passion pour la pêche. On parlent ici de valeurs. De tradition.

L’homme qui m’a invité sur son bateau m’a proposé de retourner sur l’eau un peu plus tard cette saison, de me faire goûter à ses fameux beignets à la poutine et me raconter d’autres histoires de son époque. Quelle générosité. Je vais certainement lui offrir quelques bonnes photos de lui et inviter les gens à se rendre dans le Cros de Cagnes pour voir et même aider les pêcheurs à tirer les filets hors de l’eau. Levez-vous tôt et allez les voir. Tout le monde est bienvenu ! Vous pouvez aussi demander une visite matinale auprès du bureau de tourisme de l’autre côté de la rue, pas très loin de l’église.

Encore une fois merci, Messieurs les pêcheurs, et j’espère pouvoir naviguer à nouveau avec vous prochainement.

Je vous invite à voir les photos sur : http://www.normandprimeau.com/Other/Poutine-fishing-in-Cros-de

La Poutine !

Mon projet dans le Cros de Cagnes avance bien, mais il me reste encore beaucoup de choses à faire avant d’atteindre la vitesse de croisière. Je me suis donné un objectif pour le 1er avril. Ça me semble réaliste, mais il y a des choses qui doivent être accomplies dans un ordre précis pour m’assurer du succès de l’aventure. Une de ces tâches m’a occupée l’esprit pendant plus de deux semaines et j’avais l’impression de tourner en rond : je devais tenter de photographier les pêcheurs en pleine action dans leur travail de la pêche à la poutine. Oui, la poutine ! Et ça n’a rien à voir avec la met bien connu au Québec qui porte le même nom. Oubliez la sauce, le fromage et les frites. C’est de poisson dont on parle ici ! Et ils sont tout petits. La pêche à la poutine est une grande tradition dans la région et je savais que je devais absolument couvrir cette activité dans le cadre de mes activités en galerie dans le Cros de Cagnes.

Samedi matin dernier j’ai décidé de retourner dans le Cros dans l’espoir de faire quelques bonnes photos. Un peu comme ce que j’ai fait au mois de février dernier, mais en mettant le focus sur des photos de types cartes postales ou autres produits commerciaux dérivés. Mon idée était faite et j’étais déterminé à commencer le travail dès que j’avais les pieds dans les galets.

J’avais à peine fait quelques photos que j’ai remarqué un peu plus loin des petits flotteurs blancs qui formaient un « U » dans la mer, ainsi qu’un petit bateau qui semblait observer. Je me suis demandé de quoi il s’agissait tout en m’en approchant par curiosité. Puis j’ai aperçu des gens sur la plage qui semblaient tirer les filets vers eux avec énergie. Quel surprise : la poutine !

En réalisant que j’avais enfin l’opportunité de pouvoir faire des photos de cette activité, je me suis mis à marcher très rapidement (et même courir) pour ne pas arriver trop tard. J’étais vraiment content de m’être déplacé et de pouvoir enfin prendre tout ça en photo. Et je n’ai pas été déçu par ce que j’y ai vu. Je me suis mis à photographier sans arrêt jusqu’à ce que le filet soit sur la rive. Les gens se sont rassemblés autour du filet et je ressentais leur désir de voir le fruit de leur travail. Malheureusement, la pêche était bien maigre cette fois-ci. Cependant, ils font ce travail 3 fois par jours environ, et la pêche précédente avait été plus fructueuse. On m’a même mentionné la présence de deux barracudas dans le filet !

J’ai pu engager la conversation avec deux des pêcheurs qui m’ont invité à revenir mardi prochain pour participer plus longuement à leur activité. Ils m’expliqueront plus en détails ce qu’ils font et je pourrai peut-être même monter à bord d’un des bateaux pour un point de vue différent. Photographier depuis la mer est une belle opportunité. Mais surtout, ce sera une expérience exceptionnelle et une chance d’apprendre davantage sur ce que font ces hommes, des hommes de tradition.

Je vous reviendrai mardi avec les détails. D’ici là je dois planifier, me préparer et me reposer un peu car la nuit sera courte lundi. Je dois me lever à 5h du matin mardi pour rejoindre l’équipe dans le port du Cros.

Pour voir les photos prises hier, je vous invite sur : http://www.normandprimeau.com/Other/The-Poutine

Cros de Cagnes Au Petit Matin

Comme je vous le mentionnais dans ma dernière chronique, la raison principale de ma visite d’hier au Cros de Cagnes était de repérer les attraits principaux et planifier ma stratégie en fonction de la lumière. Je savais bien sûr qu’une seconde visite était nécessaire et c’est pour cette raison que j’y suis retourné ce matin. En fait, j’arrive à l’instant et voici un peu comment ça s’est déroulé.

Je me suis levé à 5h40, sachant qu’il me faudrait 15 à 20 minutes pour m’y rendre et garer la voiture. Il était impératif d’arriver sur les lieux avant le levé du soleil, question de voir la lumière évoluer de minute en minute. Les prévisions météo étaient absolument favorables et tout mon matériel était prêt depuis la veille avant de me coucher. Je vérifie toujours les paramètres de ma caméra, que la carte mémoire est vide et que mes lentilles sont bien propres. Il faisait un noir absolument quand j’ai mis les pieds dehors et la température indiquait 3,5 degrés. Évidement il n’y a pas de trafic à cette heure-là et le trajet a été très rapide. Une fois la voiture garée je me suis mis à marcher tout en ré-évaluant les sujets et points de vues. Il faisait plus froid que je ne l’aurais cru, maintenant 1 degré sur la rive, et c’est à ce moment que j’ai réalisé qu’un bonnet aurait été approprié. Surtout sur la plage où le vent est froid et humide.

J’étais sur les lieux une bonne heure avant le levé du soleil et j’ai dû attendre avant de voir les premières lueurs se montrer le bout du nez à l’horizon. Cette attente m’a permis de voir les choses évoluer d’une façon bien différente de la veille. Par contre, je m’attendais à ce que tout soit beaucoup plus silencieux. À ma grande surprise il y avait déjà beaucoup de voiture sur la route, et à ce moment je me suis dit que je devrai conjuguer avec tout ça dans mes prises de vue. Les lampadaires sont nombreux et bien visibles aussi. Sans compter le manque de lumière au début. Dès 7h47, heure du levé du soleil à cette date précise, tout prenait forme dans des teintes d’or. C’était magnifique !

Je savais qu’à partir de ce moment le temps s’envolerait rapidement et je me suis tout de suite mis à photographier. J’ai utilisé au maximum la lumière ambiante sur certains objets près de la route. Je n’utilise pratiquement jamais de flash pour ce genre de photo. Je me suis ensuite dirigé vers la port où j’espérais y trouver des pêcheurs. Malheureusement il n’y en avait que quelques-uns, étant donné que la saison n’est pas encore commencée. J’ai donc fait quelques bon clichés de cet endroit et je me suis dirigé à nouveau vers le centre du Cros de Cagnes, près de l’église, où j’ai poursuivi mes photos en prenant soin de varier les prises de vues, les angles et sous une lumière toujours changeante. Je me suis donc arrêté vers 8h30 parce que la vie de quartier reprenait son rythme et le passage des piétons et des voitures rendaient la tâche plus complexe. Pour cette session je recherchais surtout la quiétude des lieux. J’y reviendrai un autre jour pour des clichés plus animés de la vie de tous les jours.

Je compte aussi y revenir ultérieurement, à la fin d’une journée pour capturer l’intensité d’un soleil couchant. La journée est longue quand on se lève à 5h40. Mais les résultats sont là et je suis bien heureux de ce que j’ai pu accomplir aujourd’hui. Demain est un autre jour et je songe déjà à ma prochaine session de photo dans le Cros de Cagnes.

D’ici là je vous invite à visiter la galerie de photos sur  : http://www.normandprimeau.com/Other/Cros-de-Cagnes-In-The-Morning

Cros de Cagnes en après-midi

Je n’aurais jamais cru que les choses me pousseraient dans cette direction, mais plus j’y pense, plus c’est logique. J’ai eu l’occasion de photographier plusieurs villages médiévaux au cours des deux dernières années, et ce qui m’a le plus fasciné, c’est toute l’histoire que chacun d’eux cache secrètement. Les mûrs, les édifices, les ponts, etc. sont tout autant de souvenirs du passé. Je dois admettre que j’ai une chance inouïe de vivre dans une région où l’histoire se fait sentir un peu partout. En Amérique on parle de l’Europe en disant "les Vieux Pays". À moi maintenant de bien saisir tout ce que celà signifie !

Le Cros de Cagnes est tout nouveau pour moi. Je suis dans la région des Alpes Maritimes depuis plusieurs mois maintenant, mais je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le Cros jusqu’à maintenant. Les opportunités semblent tourner dans la bonne direction ces temps-ci et j’ai décidé d’investir mon temps et mon énergie dans un nouveau projet qui m’amène à photographier cet endroit charmant. J’y ai fait quelques photos cet après-midi, simplement pour faire un peu de repérage et planifier ma stratégie à documenter ce bel endroit. Demain matin je me lèverai très tôt pour y retourner faire d’autres photos et profiter du levé du soleil. Si j’ai de la chance je pourrai rencontrer des pêcheurs au travail et capturer de bons clichés de la vie locale. Ce projet devrait me tenir occupé pour quelques jours et possiblement qu’il évoluera vers quelque chose de plus important. Je n’ai pas tous les détails présentement, mais je vous tiendrai au courant dès que possible.

D’ici là je vous invite à visiter la galerie de photos sur : http://www.normandprimeau.com/Other/Cros-de-Cagnes

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.